Navigation

Un labyrinthe alpin

Détail de «Matterhorn» de Hiroyuki Masuyama, 2004. Kunsthaus Zürich

Le Kunsthaus de Zurich propose jusqu'au 2 janvier une exposition intitulée «Dans les Alpes». Elle traite de la représentation des mondes alpins, du XVIIe siècle à nos jours.

Ce contenu a été publié le 15 octobre 2006 - 10:42

Ce tour des Alpes est décliné en 300 œuvres, petites et grandes, anciennes et contemporaines.

Les Alpes représentent un territoire privilégié pour les artistes, particulièrement aux XVIIIe et XIXe siècles.

Riche de trois cents œuvres, l'exposition du Kunsthaus de Zurich (visible jusqu'au 2 janvier) réussit à renouveler ce thème, en accueillant non seulement des affiches, cartes géographiques et ex-voto, mais aussi et surtout les propositions d'artistes contemporains, qui se sont emparés des Alpes et les ont abordées à leur manière.

Souvenir et métamorphose

Une manière qui n'est pas la manière traditionnelle, empreinte de romantisme et d'effroi. Les plasticiens actuels, par le biais de vidéos, de dessins, de sculptures, de photographies et d'installations, ne se contentent pas d'évoquer les glaciers et autres mers de brouillard, les avalanches et les accidents de cordée.

Ils rappellent le souvenir de coutumes archaïques (les figures masquées de Helmut Stallaerts), ironisent sur le «Snow Management» (Jules Spinatsch) ou métamorphosent le paysage en un univers magique et ambigu (Henning Kles).

Un accrochage pour le moins inhabituel rend cette manifestation particulièrement stimulante. La curiosité est éveillée, l'œil comblé, et l'on se prend à vouloir suivre encore et encore les innombrables chemins ouverts par les artistes, illustrateurs et scientifiques.

Rapprochements inédits

Au lieu de suivre les grands courants artistiques, le romantisme, le réalisme, le postimpressionnisme, le symbolisme, les curateurs ont mélangé les époques, les styles, créant des rapprochements inédits.

Des rapprochements déterminés par des sous-catégories – les panoramas, les visionnaires, les touristes, les indigènes, les catastrophes – et par l'effet visuel que l'on a voulu produire.

C'est ainsi que des tableaux s'étagent sur les parois, jusqu'à amener le spectateur à lever la tête, comme pour percevoir un véritable sommet. Ou que l'on se retrouve soudain face à un ours gigantesque, aveugle qui plus est (une sculpture de Valentin Carron).

On aura compris que cette promenade en milieu alpin n'a rien d'une montée lente et monotone et qu'elle rend justice aux aspérités du paysage comme aux inventions de l'homme, confronté à une nature âpre et difficile.

swissinfo, Laurence Chauvy

Faits

Exposition «Dans les Alpes», à voir au Kunsthaus de Zurich jusqu'au 2 janvier 2007.
Collection permanente et expositions temporaire sont à voir de mardi à jeudi de 10h à 21h, de vendredi à dimanche de 10h à 17h. Le Kunsthaus est fermé le lundi.

End of insertion

En bref

Quelques artistes exposés dans le cadre de l'exposition «dans les Alpes»: Arnold Böcklin, Balthasar Burkhard, Alexandre Calame, Valentin Carron, Peter Doig, Gustave Doré, Giovanni Giacometti, Jean-Luc Godard, Ferdinand Hodler, Eduard Imhof, Jacques-Henri Lartigue, Armin Linke, Gerhard Richter, John Ruskin, Giovanni Segantini, J.M. Turner, Eugène-Emanuel Viollet-le-Duc, Caspar Wolf...

Le catalogue «In den Alpen» (seulement en langue allemande) consacré à l'exposition présente les 138 créateurs de représentations alpines par ordre alphabétique et guide le visiteur dans sa découverte des quelques 300 œuvres exposées. 272 pages, 181 illustrations monochromes.

End of insertion

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.