Navigation

Le gouvernement veut encourager le secteur des FinTech

Ce contenu a été publié le 03 novembre 2016 - 08:52
swissinfo.ch/kr avec l'ATS et la RTS (Téléjournal du 02.11.2016)

Le Conseil fédéral veut assouplir plusieurs législations pour stimuler le secteur des nouvelles technologies de la finance, dites «FinTech». Une nouvelle licence bancaire devrait notamment être proposée aux entreprises actives dans ce domaine. 

Les FinTech sont des sociétés qui développent de nouvelles façons de payer par exemple avec son téléphone mobile ou en monnaie virtuelle. Le gouvernement veut encourager leur développement. «Les FinTech vont bouleverser le monde bancaire ces prochaines années», a remarqué le ministre des finances Ueli Maurer devant les médias. 

Comme bon nombre de modèles d'affaires reposent sur l'acceptation d'argent de tiers à titre professionnel, ces entreprises sont soumises à la loi sur les banques et nécessitent une autorisation de l'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA). Les exigences sont très élevées, à juste de titre pour les banques, mais ne sont pas adaptées pour les technologies innovantes, estime le gouvernement, qui veut agir via trois mesures.

Contenu externe

 

Il existe déjà en Suisse près de 160 entreprises actives dans ce secteur très hétérogène. Elles développent des applications pour des paiements entre particuliers, programment des monnaies virtuelles ou ouvrent des plateformes de financement participatif. En les soutenant, le gouvernement espère éviter la perte de places de travail, voire en créer de nouvelles.

Cet article a été importé automatiquement de notre ancien site vers le nouveau. Si vous remarquez un problème de visualisation, nous vous prions de nous en excuser et vous engageons à nous le signaler à cette adresse: community-feedback@swissinfo.ch

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Changer le mot de passe

Souhaitez-vous vraiment supprimer votre profil?