Navigation

Coronavirus: la situation en Suisse

Pixsell / Expa / Picturedesk.com

Le Conseil fédéral a présenté mercredi des propositions pour faciliter l’accès au certificat Covid aux personnes ne pouvant pas se faire vacciner ou tester pour des raisons médicales.  

Ce contenu a été publié le 21 octobre 2021 - 15:53
swissinfo.ch avec l'ATS et la RTS

Les derniers développements:

  • Un certificat d’une durée de 90 jours serait accessible aux personnes guéries sur présentation d’un test de détection des anticorps et non plus seulement d’un test PCR
  • La validité des tests de guérison pratiqués jusqu’à présent sur la base d’un test PCR passerait de 180 à 365 jours
  • Tous les vaccins reconnus par l’OMS et administrés à l’étranger pourraient à l’avenir permettre aux touristes d’avoir accès au Certificat suisse
  • Ces nouvelles propositions sont soumises à la consultation des cantons jusqu’au 26 octobre et le gouvernement prendra sa décision le 3 novembre
  • Le Conseil fédéral estime que le situation sanitaire actuelle ne justifie pas encore l’abandon de l’obligation de présenter un certificat Covid
  • Le gouvernement examinera à nouveau cette question de l’obligation à la mi-novembre

Comment se déroule la vaccination en Suisse?

La campagne de vaccination s'essouffle. Dans la presse alémanique le 10 octobre, le médecin cantonal d'Appenzell Rhodes-Intérieures a résumé ainsi: «Celles et ceux qui souhaitaient être vaccinés l'ont été. Les autres ne le veulent pas». La Suisse demeure toujours en queue de classement européen en ce qui concerne la couverture vaccinale de sa population.

Il faudrait qu'un million de personnes supplémentaires soient vaccinées pour que toutes les mesures puissent être levées, a indiqué le 13 octobre le ministre de la santé Alain Berset.

Malgré un nombre de personnes pleinement vaccinées revu à la hausse fin septembre, pour tenir compte des personnes guéries de la Covid n'ayant besoin que d'une dose, la part de la population vaccinée dépasse à peine les 60%.

Contenu externe

La Confédération a acheté 150'000 doses de vaccin à vecteur viral de Johnson & Johnson (Janssen). Destinées aux personnes qui ne peuvent ou ne veulent pas être vaccinées avec un vaccin à ARN messager, elles ont commencé à être administrées le 6 octobre dans plusieurs cantons, mais la demande est très moyenne à ce stade. Les deux autres vaccins utilisés en Suisse, ceux de Pfizer et Moderna (basés sur le système à ARN messager), restent prioritaires, a précisé l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Le Conseil fédéral, avec les cantons, veut lancer une grande offensive ces prochaines semaines pour éviter une reprise des infections et des hospitalisations avec l'arrivée de l'hiverLe lancement a été confirmé le 13 octobre.  

La campagne, dont le montant maximal s'élèvera à 96 millions de francs, prévoit trois volets: 

  • Une semaine de sensibilisation du 8 au 14 novembre mettra l'accent sur la nécessité de la vaccination pour l'ensemble de la population
  • Quelque 170 bus de vaccination supplémentaires prendront la route durant plusieurs semaines
  • Près de 1700 conseillères et conseillers tenteront de convaincre les personnes non vaccinées de passer à l'acte

En revanche, le gouvernement a abandonné son idée des bons de 50 francs. Ceux-ci devaient récompenser les personnes réussissant à convaincre une personne proche de se faire vacciner. Les cantons s'y sont opposés, estimant qu'une récompense financière ne permettait pas de sortir de la crise.

Un vaccin contre la Covid-19 pour les moins de 12 ans devrait bientôt être commercialisé, estime la cheffe de la task force scientifique de la Confédération Tanja Stadler, dans un entretien au BlickLien externe. Le fabricant Pfizer/Biontech a présenté des données préliminaires pour les enfants de 5 à 11 ans et les données devraient bientôt être soumises aux autorités sanitaires pour approbation.

Comment la pandémie évolue-t-elle?

Le nombre de nouveaux cas quotidiens est repassé sous la barre des 1000. Au cours des 14 derniers jours, 13'232 personnes ont contracté le Covid-19 en Suisse, soit 945 personnes par jour en moyenne.

Avec ce nombre de nouveaux cas de coronavirus en recul, la situation est actuellement plutôt bonne en Suisse, selon Patrick Mathys, expert de l'OFSP. Selon lui, une stabilisation à un haut niveau semble se dessiner, avec un virus qui circule particulièrement chez les moins de 20 ans.

Contenu externe
Contenu externe
Contenu externe

Dans les unités de soins intensifs, la situation reste toutefois tendue. Environ 17% des lits sont encore occupés par des patients Covid-19.

Et malgré l’amélioration constatée, l’ambiance n’est pas au relâchement. Les autorités n'excluent pas une recrudescence de la pandémie au cours des prochaines semaines, avec la baisse des températures qui obligeront les gens à rester à l’intérieur.

Quelles sont les dernières décisions du gouvernement?

La fin de la gratuité des tests de dépistage, nécessaires à l'obtention d'un certificat Covid pour les personnes non vaccinées, est effective depuis le lundi 11 octobre. Le Conseil fédéral a décidé de les rendre payants, estimant que la collectivité n'a pas à prendre en charge leur coût pour les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner.

Les tests resteront en revanche gratuits pour certains groupes. Les personnes qui ont reçu une dose de vaccin et sont de fait privées de certificat, pourront profiter de la gratuité des tests rapides antigéniques et tests PCR salivaires groupés jusqu'à la fin novembre. Le dépistage pour les moins de 16 ans, les personnes allergiques au vaccin, et les personnes avec des symptômes restera gratuit. 

L'OFSP a annoncé un recul du nombre de test effectués après la fin de leur prise en charge par la Confédération.

Le Conseil fédéral a annoncé un durcissement des conditions d'entrée en SuisseLien externe. Depuis le  20 septembre, la présentation d'un formulaire d'entrée est obligatoire pour toutes et tous. Les personnes non vaccinées ou non guéries du coronavirus doivent par ailleurs présenter un test négatif pour entrer dans le pays, quel que soit leur pays de provenance ou le moyen de transport utilisé.

Les certificats sanitaires étrangers sont aussi mieux reconnus depuis cette date. Toutes les personnes vaccinées à l'étranger avec un vaccin approuvé par l'Agence européenne des médicaments qui habitent ou voyagent en Suisse peuvent obtenir le certificat Covid suisse. 

Tous les vaccins reconnus par l’OMS et administrés à l’étranger pourraient également à l’avenir permettre aux touristes d’avoir accès au certificat suisse.

>> Nos explications dans l'article ci-dessous:

Depuis le 13 septembre, il est obligatoire de présenter un certificat Covid pour la plupart des activités de sport, de culture et de loisirs en intérieur. Il est prévu que la mesure dure jusqu’au 24 janvier, sauf si la situation se détend de manière significative d’ici là sur le front sanitaire.

Office fédéral de la santé publique

Pour le gouvernement, cette extension vise à éviter la surcharge du système hospitalier et à éviter de nouvelles fermetures.

Il est possible d’abandonner les autres mesures de protection dans les endroits où le certificat est exigé - notamment la distanciation sociale, la limitation d’occupation des salles et le port d’un masque.

Les personnes guéries qui présentent un test sérologique positif récent devraient pouvoir obtenir un certificat Covid valable uniquement en Suisse et pour une durée de trois mois, a proposé le Conseil fédéral lors de sa séance du 19 octobre.

Quelle est la situation aux frontières?

Après avoir longtemps eu une des réglementations les plus souples d'Europe, la Suisse a opté pour un durcissement des conditions d'entrée sur son sol. Depuis le 20 septembre, toute personne entrant sur le territoire doit remplir un formulaire pour s'annoncer. Les personnes non vaccinées ou non guéries du coronavirus doivent présenter un test Covid négatif pour entrer dans le pays.

Il existe cependant des exceptions. Sont exemptés de cette obligation: les enfants de moins de 16 ans, les frontaliers, les personnes en transit et celle qui franchissent la frontière pour transporter des marchandises ou des personnes dans le cadre d’une activité professionnelle.

Le Conseil fédéral a décidé de renoncer à sa liste rouge des pays à risque tenue par l'Office fédéral de la santé publique. Celle-ci ne fait plus sens en raison du variant Delta, très contagieux, qui peut régionalement faire augmenter très vite le nombre de cas.

La liste du Secrétariat d'Etat aux migrations reste toutefois maintenue. Celle-ci régit les personnes autorisées à entrer en Suisse. Tous les pays hors de l'espace Schengen qui ne figurent pas sur cette liste sont considérés comme des pays à risque. Des restrictions d'entrée s'appliquent donc pour les ressortissants non vaccinés de ces Etats.

Comment évolue la pandémie dans le monde?

Contenu externe

Les campagnes de vaccination sont en cours dans la plupart des pays développés, mais il pourrait s'écouler des mois, voire des années, avant qu'entre 50 et 75% de la population ne soit vaccinée, ce qui permettrait d'obtenir ce que l'on appelle l'immunité collective.

Notre tableau régulièrement mis à jour indique le nombre de doses de vaccin pour 100 habitants qu'un pays a déjà administrées. Pour la plupart des vaccins, deux doses sont nécessaires à au moins trois semaines d'intervalle pour assurer une protection durable. 

Contenu externe

Quelle est la situation des Suisses résidant à l'étranger? 

Les Suisses de l’étranger, leur famille proche (conjoint, enfants, parents et beaux-parents vivant dans le même foyer) et les frontaliers sans assurance obligatoire des soins peuvent désormais se faire vacciner en Suisse.

Le coût de cette vaccination est pris en charge par la Confédération, comme l’ont demandé les cantons.

Retrouvez quotidiennement sur notre application 📱SWI plus📱 un résumé de l'actu et échangez entre vous et avec nous sur notre forum.
👉 AndroidLien externe 
👉 iPhoneLien externe  

End of insertion

Suivez SWI swissinfo.ch iciLien externe, sur FacebookLien externe et sur TwitterLien externe pour obtenir les dernières informations sur la situation en Suisse.

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.