Navigation

Coronavirus: les chiffres en Suisse

Keystone / Martial Trezzini

Nous présentons ici les principaux chiffres sur l'évolution de la pandémie en Suisse. Les graphiques sont automatiquement mis à jour.

Ce contenu a été publié le 06 décembre 2021 - 10:21
SRF Data
Contenu externe

À quelle vitesse le coronavirus se propage-t-il en Suisse? Nous publions sur cette page une série de graphiques, qui sont automatiquement actualisés à mesure que de nouvelles données sont disponibles. Ce n'est le cas qu'une fois par jour, du lundi au vendredi. Les sources et la méthodologie des graphiques se trouvent à la fin de l'article.

Contenu externe

La situation actuelle en Suisse

Différentes données peuvent être utilisées pour évaluer la situation actuelle en Suisse. Les nouvelles infections quotidiennes sont souvent citées. Cependant, prises séparément, elles ne sont pas très significatives car sujettes à de fortes fluctuations. Mieux vaut ne pas se concentrer sur les chiffres au jour le jour, mais plutôt sur l'évolution générale.

Contenu externe

Pour une évaluation correcte de la situation sur le front des nouvelles infections, il faut disposer de tests suffisants. Les données disponibles concernant les tests montrent que les pratiques en matière de dépistage varient selon les cantons.

Contenu externe

Jusqu'il y a peu, un autre indicateur important était la proportion de tests positifs sur l'ensemble des tests effectués, ce que l'on appelle le taux de positivité. Si le seuil de 5% fixé par l'OMS n'était pas dépassé, on pouvait supposer qu'une grande partie des cas avaient été détectés. Cependant, avec l'augmentation d'autres stratégies de dépistage telles que l'utilisation de tests rapides ou les tests salivaires à grande échelle, le taux de positivité est affecté - et perd donc de sa signification. C'est pourquoi le Conseil fédéral, par exemple, a décidé de ne plus l'utiliser comme référence pour les mesures. Nous continuons à le présenter, car il donne néanmoins une indication sur l'ampleur des tests actuellement réalisés.

Contenu externe

Qui contracte la maladie? Cette question est importante, car la structure d'âge des personnes actuellement infectées livre une indication de ce à quoi on peut s'attendre dans les hôpitaux. En règle générale, plus les personnes contaminées sont jeunes, plus l'évolution de la maladie est douce. C'est l'une des raisons pour lesquelles, bien que le nombre de cas ait augmenté à la fin de l'été, les lits d'hôpitaux sont restés vides. Mais depuis, des personnes appartenant à des tranches d'âge plus vulnérables recommencent à être touchées. Le graphique suivant montre la proportion de nouveaux cas signalés dans les différentes tranches d'âge.

Contenu externe

Si les nouvelles infections au sein des groupes plus âgés augmentent, le nombre de lits d'hôpitaux occupés par des cas de Covid-19 devrait également augmenter environ deux à trois semaines plus tard. 

Contenu externe

Un bon indicateur de la fin d'une vague est la diminution du nombre de décès quotidiens déclarés liés à la Covid-19. L'OFSP ayant une définition plus étroite que certains cantons, les chiffres cantonaux sont utilisés ici. Selon plusieurs médecins cantonaux, ces données donnent une meilleure image de la situation actuelle.

Contenu externe

La situation dans le monde

Contenu externe
Contenu externe
Contenu externe

L'évolution de la vaccination

Statistiques de la vaccination en Suisse:

Contenu externe

Notre tableau régulièrement mis à jour indique la part de la population entièrement vaccinée et le nombre de doses de vaccin pour 100 habitants administrées par les pays. Pour la plupart des vaccins, deux doses sont nécessaires à au moins trois semaines d'intervalle pour assurer une protection durable. 

Contenu externe

Sources et méthodes

En Suisse, il existe différentes sources de données sur l'apparition et la propagation du coronavirus. Les données sont principalement collectées par les cantons, mais sont également publiées une fois par jour par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). L'OFSP publie parfois des chiffres avec quelques jours de retard pour les cantons, surtout en ce qui concerne les décès.

Jusqu'au 8 juillet, SWI swissinfo.ch ne publiait ici que les chiffres provenant directement des cantons. Une interface de l'Office statistique du canton de ZurichLien externe, répondant à des normes élevées en termes de qualité et de disponibilité des données, était utilisée à cet effet. Depuis le 9 juillet, l'OFSP est à nouveau utilisé comme source pour le nombre de cas confirmés, car certains cantons ne publient plus les chiffres régulièrement.

Le nombre de convalescents est une estimation basée sur une formule de la NZZLien externe. Celle-ci est elle-même basée sur divers modèles développés par les chercheurs et les autorités. Comme il s'agit d'une estimation, le nombre est arrondi.

Pour la comparaison internationale, nous utilisons les données de l'Université Johns Hopkins, sauf lorsque les chiffres suisses sont indiqués. Par souci de cohérence, les données de l'OFSP sont également utilisées ici. Les données sur la vaccination sont agrégées à partir de la publication scientifique en ligne Our World in DataLien externe et mises à jour quotidiennement.

End of insertion

Joignez-vous à la discussion

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.