Navigation

Son travail consiste à promouvoir des soins de santé universels, à établir des normes et à coordonner la réponse mondiale aux urgences sanitaires. Lorsqu'un nouveau coronavirus est apparu fin 2019, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a été propulsée sous les feux de la rampe et utilisée - par certains - comme bouc émissaire de l'incapacité à contenir la Covid-19.

Ce contenu a été publié le 14 mai 2021 - 10:32

L'agence basée à Genève sera à nouveau au centre de l'attention des médias fin mai, lorsque son organe décisionnel, l'Assemblée mondiale de la santé, se réunira. Les propositions visant à améliorer la préparation aux situations d'urgence et à garantir un accès équitable aux vaccins figureront en bonne place à l'ordre du jour.

Mais que savons-nous vraiment de l'OMS? Qui la dirige et comment son travail est-il financé? Qu'a-t-elle accompli depuis sa création en 1948, et qu'a-t-elle pu faire - ou non - pour répondre à la pandémie de Covid-19?

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.