Navigation

Coulisses diplomatiques: quand la Suisse contribuait à la fin de la guerre d'Algérie

En offrant ses bons offices, la Suisse permet la tenue de négociations entre le Front de libération nationale algérien et la France. Ces négociations sonnent la fin de la guerre et mènent à l’indépendance algérienne.

Ce contenu a été publié le 30 juillet 2021 - 13:00
Genève Vision/Claire Braillard/dbu

La guerre d’Algérie (1954-1962) oppose la France au Front de libération nationale algérien (FLN) qui se bat pour son indépendance. En 1960, les premiers pourparlers entre le FLN et le gouvernement français se soldent par un échec. C’est par l’intermédiaire du diplomate suisse Olivier Long que le contact est rétabli en 1961.

La Suisse offre ses bons offices pour l’organisation de rencontres informelles qui, en mai 1961, débouchent sur des négociations officielles. Ces dernières ont lieu à Évian, en France, mais c’est de l’autre côté du lac, en Suisse, près de Genève, que la délégation algérienne prend ses quartiers. Les Suisses assurent la sécurité et le transport des délégués algériens. La rencontre ne permet pas aux deux parties de conclure un accord.

En mars 1962, la Suisse accueille à nouveau la délégation algérienne pour des négociations finales à Évian. Les discussions sont fructueuses, les accords d'Évian sont signés. Cela marque la fin de sept ans de guerre et l’ouverture de la voie à l'indépendance algérienne.

Cette vidéo a été initialement publiée sur le site de notre partenaire Genève VisionLien externe.

Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.