Navigation

Comment Genève se prépare à accueillir Biden et Poutine

Genève accueillera la première rencontre en présentiel entre les présidents Joe Biden et Vladimir Poutine le 16 juin. Les préparatifs sont en cours.

Ce contenu a été publié le 11 juin 2021 - 16:00

Etat hôte, la Suisse déploie sa politique des bons offices et prend toutes les mesures nécessaires pour que ces entretiens puissent se dérouler dans un environnement aussi sûr et discret que possible. 

Une multitude de sujets, qui a augmenté les tensions entre les États-Unis et la Russie, sera sur la table à Genève comme l'explique Marc Finaud, expert en sécurité globale. Chef de la Mission de la Suisse auprès de l’ONU à Genève, l’ambassadeur Jürg Lauber estime qu’il est très important que les deux présidents se rencontrent en présentiel et que les deux grandes puissances aient un dialogue constructif face aux défis du monde.

De telles préparatifs ne constituent pas une première à Genève. Pendant la Guerre froide, le président américain Ronald Reagan et le secrétaire général du parti communiste de l’Union soviétique Mikhaïl Gorbatchev s’y étaient rencontrés en 1985. A l’époque, les États-Unis et l’Union soviétique s'étaient mis d’accord sur une politique générale de réduction des armes nucléaires stratégiques.

Le président de la Confédération Guy Parmelin et le ministre des Affaires étrangères Ignazio Cassis se préparent aussi pour les échanges qu’ils devraient avoir en marge du sommet américano-russe.

La protection civile et les militaires renforcent la sécurité et un lourd travail est en cours à Genève. Les alentours d’une villa du XVIIIe siècle située au parc La Grange, à quelques pas des rives du lac Léman sur une petite colline qui fait face à l’ONU, seront fermés du 8 au 18 juin.

Le canton de Genève impose diverses restrictions, y compris de circulation et de déplacement. Les entreprises sont encouragées à faire du télétravail pendant le sommet.


Les commentaires ont été désactivés pour cet article. Vous pouvez trouver un aperçu des conversations en cours avec nos journalistes ici. Rejoignez-nous !

Si vous souhaitez entamer une conversation sur un sujet abordé dans cet article ou si vous voulez signaler des erreurs factuelles, envoyez-nous un courriel à french@swissinfo.ch.

Partager cet article

Joignez-vous à la discussion

Avec un compte SWI, vous avez la possibilité de faire des commentaires sur notre site web et l'application SWI plus.

Connectez-vous ou inscrivez-vous ici.